tina alt image

Le Flop 5 des matières

Découvrez une solution à la surproduction

Aujourd’hui, parlons matières, spécificités et solutions !

Ce n’est pas pour leur jeter la pierre, mais certaines matières sont de nos jours, contre-indiquées, que ce soit pour la planète ou pour la peau de l’Homme. L’industrie textile est en elle-même très polluante, mais pourrait l’être un peu moins, notamment par la réduction de l’utilisation de la liste suivante :

Polyester

À base de pétrole, le polyester relâche des phytoeustrogènes, des composés qui peuvent dérégler et affecter le corps humain. D’ailleurs, selon certaines études, le polyester favoriserait le risque de cancers.

Quant à l’environnement, le polyester est un énorme consommateur d’eau, d’énergie, ou encore de produits chimiques comme le protoxyde d’azote, un élément qui va s’éparpiller en milliers de microparticules dans les eaux usées à chaque lavage en machine.

Si votre pièce coup de coeur est en polyester, vérifiez si celle-ci l’est à 100 %, elle sera recyclable ;)

Nylon

De la même famille que le polyester à base de pétrole, le nylon (ou polyamide) est pour sa part émetteur de formaldéhyde, une substance chimique qui se présente à température ambiante sous forme de gaz incolore suffocant et inflammable ... Par conséquent, c’est une matière qui émet énormément de gaz à effets de serre. Il consomme également beaucoup d’eau et d’énergie.

Acrylique

L’acrylique est un élément connu comme étant aussi très chimique ! Comme ses compatriotes réalisés à partir de pétrole, l’acrylique est dérivée de plastique.

Demandant une quantité d’énergie très importante pour sa production, elle relâche aussi les microparticules fines de plastique à chaque lavage en machine.

Viscose

Beaucoup moins chimique que les matières citées précédemment, la viscose n’en est pas moins assez dangereuse pour la planète. En effet, fabriquée à partir de pulpe de bois de cellulose, qui résulte quand même d’un processus très chimique qui inclut le dudisulfure de carbone. Très nuisible à la santé, celui-ci, lors de son émission, peut causer des maux de tête voire des douleurs dans les muscles. De plus, les arbres à partir desquels on fabrique le viscose font partie des espèces à “pousse rapide”. Par conséquent, les fabricants vont raser d’énormes forêts pour y faire pousser des arbres à pousse rapide ; constituant une catastrophe écologique.

Elasthanne

On commence à connaître la chanson, mais l’élasthanne est malheureusement produite à partir d’éléments très chimiques et nocifs parmi lesquels des risques de cancer et d’émission de composés perfluorés se cachent (aussi appelés PCF). Ces produits mettent très longtemps à se dégrader : on compte en moyenne de 200 à 400 ans pour disparaître tout en déchargeant des gaz comme du CO2.

tina alt image

Des solutions, on en a pas mille à vous proposer :

Vous pouvez diminuer la consommation de ces matières en vous focalisant sur des matières meilleures pour la planète au risque de payer bien évidemment plus cher Ou vous pouvez recourir à de la seconde main. Notamment pour éviter de produire à nouveau et donner une seconde vie à des vêtements. Mais notre solution d’aujourd’hui va plus loin puisqu’elle propose une seconde main de qualité, comme celle proposée par parad ! En effet, grâce à parad, vous avez la possibilité de faire l’expérience du neuf en seconde main. Mais parad, c’est quoi ? Parad, c’est un site de seconde main et son gros +, c’est qu’il est partenaire des marques ! Vous pouvez y trouver des vêtements et accessoires de très belles marques qui correspondent à vos attentes et fournissent toutes les informations nécessaires : photos, prix d’origine, descriptions, tailles, montant de la réduction, état actuel de la pièce ...

La cohérence est de mise, les marques répondent toutes à un univers précis : elles sont éthiques, qualitatives et correspondent majoritairement à un univers féminin.

Alors si vous êtes intéressés par la limitation de votre impact de votre consommation de vêtements tout en vous offrant des pièces de qualité à prix réduit, parad est fait pour vous.

Mais comment ça fonctionne ?

Leurs marques partenaires rachètent les pièces de leurs clients que l'on appelle “dormantes” ; ce sont ces vêtements que l’on a mais qui ne quittent jamais les placards. En contrepartie, les marques échangent contre des cardes cadeaux ! parad se charge des retours, du contrôle et de la vente de ces pièces. Ils veillent à toujours vous proposer les plus belles pièces des plus belles marques et ainsi vous offrir la meilleure expérience de seconde main. parad peut également récupérer auprès des marques leurs propres pièces de seconde main. Ce sont des pièces récentes, en bon état puisqu’elle n’ont pratiquement pas été portées ! En effet elles ont par exemple été portées uniquement par les mannequins lors des shootings ou essayages. L’objectif de parad est donc clair : transformer le fait de penser à la seconde main en un automatisme, un réflexe !

Retrouvez Parad sur leur site via ce lien : parad

On a d’ailleurs écrit un article il y a quelques mois sur les bienfaits de la seconde main que l’on peut retrouver ici : La seconde main et ses ouvertures

P.S ; parad vient de lancer son podcast paradigme ! Alors si tu cherches des marques engagées pour consommer autrement clique sur le lien suivant : paradigme